Home SERIGNE CHEIKH TIDIANE SY "AL MAKHTOUM" Sénégal : la confrérie tidiane perd son khalife général

Sénégal : la confrérie tidiane perd son khalife général

0
Sénégal : la confrérie tidiane perd son khalife général

Pays musulman à 95 %, le Sénégal suit un islam sunnite dominé localement par d’importantes confréries soufies, essentiellement celles des Tidianes, des Mourides, des Qadyrs et des Layènes. Dans cet environnement, le khalife général des Tidianes tient une place importante en ce qu’il est sur place à la fois le symbole et le représentant principal de la Tariqa Tijania, dont l’initiateur est le Cheikh Si Ahmed Tijani et dont le mausolée se trouve à Fès, dans la médina. Il s’agit-là d’une des illustrations du lien religieux qui unit le Sénégal et le Maroc, entre autres, au point que des dispositions sont en train d’être prises pour faciliter le tourisme religieux de nombre de Sénégalais tidianes vers Fès avec notamment, si l’on en croit l’Office national marocain du tourisme et son directeur, Abderrafia Zouitene, la prochaine mise en place d’une ligne aérienne directe entre Dakar et Fès.

Une disparition au retentissement fort

Autant dire que la disparition de Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy « Al-Makhtoum » a un retentissement au-delà du Sénégal et touche toutes les communautés tidianes et musulmanes réparties dans la sous-région, et ce, jusqu’aux confins de l’Atlas. Signe de son importance : plusieurs autorités et institutions ont bouleversé leur programme. À l’Assemblée nationale sénégalaise, la séance de questions au Premier ministre Mahammed Boun Abdallah Dionne et à son gouvernement a été reportée. Du côté de la présidence de la République, on a annoncé que le président Macky Sall était attendu à Tivaouane « pour présenter ses condoléances » alors que Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy « Al-Makhtoum » a déjà été inhumé dans la nuit de mercredi à jeudi à Tivaouane, un fief de la confrérie tidiane à environ 90 kilomètres à l’est de Dakar.

Qui était Serigne Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy « Al-Makhtoum » ?

Le défunt khalife général est né le 29 décembre 1925 à Saint-Louis, dans le nord du Sénégal. Il était le fils de Serigne Ababacar Sy, qui fut aussi guide spirituel des Tidianes après la disparition de son père, référence incontournable de la Tijania au Sénégal, El Hadji Malick Sy. C’est en décembre 2012 qu’il est devenu khalife général, succédant à son frère Serigne Mouhamadou Mansour Sy. Dans un portrait diffusé en 2008, l’Agence de presse sénégalaise l’avait présenté comme un guide spirituel qui s’était « affranchi » d’un certain conservatisme observé ici ou là au Sénégal, se donnant « une identité propre d’homme d’ouverture ». Opposant un moment à Léopold Sédar Senghor, premier président du Sénégal indépendant (1960-1980), il a ensuite été son ambassadeur au Caire, auprès de l’Égypte et de la Syrie. Très impliqué dans la vie associative, il était aussi homme d’affaires, investissant dans l’agriculture (arachides, tomates) et dans la cimenterie. Dans le respect de la tradition, il devrait être remplacé par son frère cadet, Serigne Abdou Aziz Sy dit « Al-Amine » (« L’honnête »), qui était, jusque-là, porte-parole de la confrérie.

source: lepoint

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
20 − 10 =