Home Les Ministres Magib Sène rouvre le livre des témoignages sur François Bob

Magib Sène rouvre le livre des témoignages sur François Bob

0
Magib Sène rouvre le livre des témoignages sur François Bob

L’auteur a dit la difficulté qu’il avait rencontrée en voulant écrire sur ce personnage, estimant que l’homme était multidimensionnelle. Il était porteur d’un message prophétique sur lequel chacun peut se baser pour bâtir le pays, a-t-il révélé.

Magib Sène a indiqué qu’il avait écrit ce livre en vertu des valeurs cardinales que François Bob a incarnées durant toute sa vie. C’était un homme plein de probité, intelligent, travailleur, patriote et surtout honnête, a-t-il expliqué. Mon affection pour cet homme s’est muée en culte. C’est l’image de Lat-Dior, d’Oumar Foutiyou Tall, d’Alboury Ndiaye, d’Aline Sitoé Diatta, des femmes de Nder. François Bob est le rêve avorté du Sénégal pour toutes les valeurs qu’il incarnait. M. Bob plaçait les intérêts de l’Etat au-dessous de tout autre, a affirmé M. Sène. Sa manière de gérer le département de la Jeunesse et des Sports a été apprécié par tous ses collaborateurs et tous ceux qui avaient l’occasion de fréquenter le ministère, a-t-il ajouté. C’était un homme courtois, mais également humble qui avait le courage et la capacité d’assumer entièrement ses responsabilités dans toute chose et en toute chose.

Ce qu’il faut faire c’est revenir sur une activité qu’il avait beaucoup aimé en son temps, c’est-à-dire l’opération « J’aime mon pays », a plaidé l’ancien journaliste de Radio-Sénégal. Il a rappelé que cette opération au cours de laquelle les jeunes choisis dans toutes les régions du Sénégal se rassemblaient quelque part pour planter des arbres, pour apprendre des valeurs de leur localité d’accueil. Si on regroupe tous les jeunes et on leur explique ce que faisait François, comment il le faisait et par quelle alchimie, il arrivait à engranger des résultats, ce serait extraordinaire et cela permettrait à nos jeunes de se sentir Sénégalais et d’être des patriotes, a-t-il poursuivi. Pour sa part, Benoit Sambou, ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Promotion des valeurs civiques, souhaite créer les conditions pour redonner corps et vie aux mouvements des jeunes et que ces derniers soient reconsidérés et responsabilisés comme le faisait l’ancien ministre François Bob.

Il faut que les Sénégalais écrivent sur le passé de nos hommes politiques. Un excellent ministre des Sports, un homme de compromis, de synthèse, un modèle pour la jeunesse, a renchéri Alioune Badara Bèye, président de l’Association des écrivains du Sénégal (AES). Les témoignages contenus dans le livre ont prouvé la grandeur de l’homme. Tous disent la même chose, mais de façon différente. François Bob rassemblait autour de son nom chrétiens et musulmans, il symbolisait le dialogue islamo-chrétien, a-t-il fait savoir.

Magib Sène a puisé dans ses souvenirs quelques anecdotes qui renseignent sur les traits de caractère de cet homme qui avait l’art de servir magnifiquement son pays, a fait remarquer plusieurs témoignages. Un homme très respectueux des règles administratives, un homme politique qui s’intéressait au devenir de sa communauté, selon l’actuel ministre des Sports, Mbagnick Ndiaye, qui présidait la cérémonie de dédicace. Le livre de 222 pages avec de cinq chapitres qui présente l’ancien ministre à travers Joal-Fadiouth, berceau de François Bob, quelques anecdotes, ses traits de caractère sa politique sportive et sa politique de jeunesse.

Ce livre de Magib Sène a permis de revivre et de revisiter François Bob, 22 ans après son décès, devant la présence de hautes personnalités de l’Etat, mais aussi du monde sportif. L’auteur a repris dans le livre une citation feu François Bob : La mort est pour ceux qui restent sur terre, un évènement douloureux, mais le début d’une période de bonheur pour ceux qui nous quittent. Ce livre préfacé par le cardinal Théodore Adrien Sarr, est également constitué de 43 témoignages qui vont de l’ancien président Abdou Diouf à Bara Diouf, ancien PDG du quotidien national Le Soleil en passant par des amis très proches tel que Robert Sagna.

L’ancien journaliste, qui a été le conseiller de presse de François Bob de 1978 à 1985 au ministère de la Jeunesse et des Sports, a bouclé son livre par une conclusion et par des correspondances exclusives.

Magib Sène est l’auteur des livres Abdou Diouf, le destin d’un homme 1996, Demba Dia, le prince du Rock (évocation poétique, 1998), Khalifa Ababacar Sy, le diamant noir (poésie, 2008) et Le Prophète Mohamed, l’intercesseur (poésie, 2010).

apsarchives

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
20 + 1 =