Home Grands Dossiers Litige foncier Ndengler: Babacar Ngom choisit ses médias pour parler ce jeudi

Litige foncier Ndengler: Babacar Ngom choisit ses médias pour parler ce jeudi

0
Litige foncier Ndengler: Babacar Ngom choisit ses médias pour parler ce jeudi

Le litige foncier opposant l’homme d’affaires Babacar Ngom aux populations des villages de Ndengler et maintenant de Djilakh, dans le département de Mbour, connaît un traitement très spécial dans les médias sénégalais. Une bonne partie de la presse est accusée d’être à la solde du propriétaire du Groupe Sédima. Mis à part le journal L’AS, les sites Dakar Actu et PressAfrik, aucun autre média ne relayait au début la situation tendue et conflictuelle entre les hommes de Babacar Ngom et les paysans de Ndigngler. Après une forte pression des Réseaux sociaux, les autres médias ont commencé à s’intéresser au problème de près. De peur de subir le courroux de l’opinion.

Ce jeudi, Babacar Ngom va faire sa première sortie médiatique pour s’exprimer sur cette affaire qui continue de défrayer la chronique. Cependant, son équipe de communication ne souhaite pas parler à tous les médias. Ils ont choisi des organes de presse devant relayer les dires du “Président Babacar Ngom”. Un fait que déplore le président du Conseil pour l’observation des règles d’éthique et de déontologie dans les médias (Cored), Mamadou Thior qui dit être surpris après avoir vu l’annonce de la prise de parole du patron de Sédima.

« Nous avons été quelque peu surpris par cette sorte d’annonce de cette prise de parole du patron de Sédima. Sur l’annonce qui a été rendue public, nous avons noté qu’il y a des médias qui auront la primeur de l’information parce que ce sont ces médias-là qui vont reliayeren direct ce que va dire Monsieur Babacar Ngom », a déclaré Mamadou Thior du Cored.

Joint par la Rfm, M. Thior de poursuivre : « Dans le contexte actuel où cette question suscite beaucoup de débats, nous avons estimé que tous les organes doivent pouvoir relayer ce que va dire M. Babacar Ngom ».

Rappelant le principe du droit sacré du public à l’information, M. Thior informe que le patron de la Sédima « doit faire en sorte qu’il ait pas de discrimination entre les supports et qu’il puisse faire en sorte que tous les organes puissent aller couvrir même si ce n’est pas en direct, qu’ils puissent aller couvrir cette prise de parole ».

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
4 + 29 =