Home Layeniyya

Layeniyya

Pêcheur de son état et parfait illettré, Limamou Laye (1843 – 1909) a lancé en 1883 un appel pour qu’hommes et djinns viennent le rejoindre pour adorer Dieu. Considéré par ses disciples comme le Mahdi annoncé par le Prophète, son prêche atteint particulièrement les lébous (ethnie de pêcheurs vivant sur le littoral entre Dakar et la ville de Kayar dans la région de Thiès).

Seydina Issa rouhou Laye (1876- 1949), fils et premier Khalife, a succédé à son père. Il a perpétué l’œuvre de son père en exhortant les fidèles à servir Dieu avec constance et sincérité.

Les layènes célèbrent la nuit du destin pendant toutes les nuits du mois de ramadan contrairement aux autres confréries qui en choisissent une seule. Ils lavent leurs pieds jusqu’aux genoux en faisant l’ablution et consacrent plus d’un quart d’heure au zikr (exaltation de Dieu et son Prophète) avant chacune des cinq prières quotidiennes.

Pas d’acte d’allégeance ou encore de prise de wird, il suffit juste d’intégrer et de se reconnaître comme disciple pour faire partie de la communauté.

La commémoration de l’Appel de Limamou Laye est l’événement phare de la communauté. Lors de la célébration qui se tient au 8e mois du calendrier musulman, Yoff quartier général de la communauté et Cambérène (Dakar) reçoivent des milliers de disciples tout de blanc vêtus et entonnant des chansons sur des rythmes dont eux seuls ont le secret.

A lire aussi