L’Assemblée nationale: « Un bâtiment plus vieux que la République »

4

Le siège de l’Assemblée nationale est plus vieux que l’indépendance du Sénégal, relève le N° 17 des Cahiers de l’alternance « L’Assemblée nationale : sous le signe de la parité » dans un article intitulé : « Un bâtiment plus vieux que la République ».

En effet, c’était à l’origine le siège du Grand conseil de l’Afrique occidentale française (AOF), rappelle la même source, signalant que la première pierre du bâtiment abritant l’Assemblée nationale a été posée le 27 octobre 1954 par Robert Buron, ministre de la France d’Outre-mer.

C’était en présence de Bernard Cornut-Gentille, Haut-commissaire de la République en AOF, et de Léon Boissier-Palun, président du Grand conseil de l’AOF.

Les travaux ont duré presque deux ans. L’édifice a été inauguré le 22 novembre 1956 par Albert Sarraut, président de l’Union française en présence de Gaston Cousin qui était le Haut-Commissaire de la République en AOF.

Situé à la Place Sowéto, en centre-ville, le palais a abrité successivement le Grand conseil en 1959, l’Assemblée législative de la Fédération du Mali du 4 avril 1959 au 20 août 1960 puis l’Assemblée nationale du Sénégal depuis 1960.

A l’indépendance, le nombre était de 80. L’effectif est passé à 100 en 1978, 120 en 1983 et 140 en 1998.En 2001, il a été ramené à 120. De 150 en 2007, l’institution en accueillera désormais 165 à la faveur de la dernière révision constitutionnelle.

Aujourd’hui, 47 listes et coalitions de partis politiques sont engagées, depuis dimanche dernier, dans une campagne électorale pour s’ouvrir les portes de cet hémicycle « rempli d’histoires ».