La mère de Seydi Aboubacar Sy, SOKHNA ROKHAYA NDIAYE

1

D’origine toucouleur et de source saint-louisienne, Sokhna Rokhaya Ndiaye, est née vers 1860 à Saint-Louis de Aly Boye Ndiaye et de Khar Yalla Sidy.
Cette linguere, au détriment de plusieurs cadres et riches commerçants, a porté son choix sur Seydi El Hadj Malick Sy
En venant de son Gaya natal, pour s’installer à Saint-louis, point de rencontre des érudits venant de Mauritanie et d’ailleurs, foire aux livres saints les plus rares, Seydi El Hadj Malick Sy fut accueillit par la famille de Sokhna Rokhaya Ndiaye, en particuler chez sa tante Rosso Sidy, sa mère étant décédée tôt.
Les saints-louisiens ne connaissant pas le jeune Malick Sy l’,appelaient « Ndioloum Fouta mi », il était élancé.
Arrivé à Saint-Louis, El Hadj Malick Sy fut orienté vers la maison de ABdoulaye Séye, un homme de bien qui aidait les hommes de science. C’est dans cette maison qu’habitait Sokhna Rokhaya Ndiaye qui allait être sa première épouse.
Étant très jeune, c’est Sokhna Rokhaya qui amenait son repas quotidien et a été séduite par la sainteté du Saint-Homme , la maniére dont il récitait le saint-coran, son attachement à la Sunnah du prophète Mouhammaed (psl).
Un jour, elle confia à sa famille: « Goorou yalla gui déy, koumako may, ma sey ak moom djâmou si Yallah ».
Ce qui ne plaira pas à sa famille, qui préférait plutôt les riches commerçants qui leur apportaient des produits halieutiques et autres présents, pour séduire Sokhna Rokhaya, qu’à cet étranger saint-homme professeur en sciences islamiques.
Ne pouvant rien à la détermination de sokhna Rokhaya, le mariage fut célébré en 1879. Elle vendit son statut de princesse au prix de grâce !
Elle remit en guise de adiya sa dote à Seydil Hadj Malick SY après qu’il le lui ait donné, en ces termes: « Gaurgui dou li lewnama dombb?, jokhnalako hadiyeu ngir nga nianalma barké! »
Elle est la mère de Seydi Aboubacar SY

Meilleure École du Sénégal