Julien Jouga

Né le 5 février 1931,à ziguinchor Julien Juga est le premier Africain élu au Bureau mondial du chant choral au sein de Fédération internationale de la chorale.

Neveu de Mgr Joseph Faye, premier préfet apostolique de l’Église de Ziguinchor, dans le sud du Sénégal, il a grandi dans une famille catholique pratiquante. Très jeune, il a été formé par Mgr Joseph Faye lui-même aux chants grégoriens.
À 19 ans, en 1950, intègre la chorale St-Joseph de Médina, à Dakar, qu’il dirigera jusqu’à sa mort en 2001.
Proche de Léopold Sédar Senghor, premier président Sénégalais, celui-ci lui demande, en 1972, d’organiser et d’animer une soirée de gala. Cet événement marquera le début d’une longue relation amicale et musicale avec un grand nom de la musique sénégalaise, le virtuose Doudou Ndiaye Rose, percussionniste classé, en 2006, consacré « Trésor humain vivant » par l’Unesco. Doudou lui propose de l’accompagner, avec ses enfants, dans l’exécution d’un chant dédié à la Vierge Marie « Simieno Mariama ». Pendant plus de 35 ans, les deux hommes, Julien le catholique et Doudou le musulman, jouent ensemble constituant ainsi des symboles vivant du dialogue islamo-chrétien.


Julien Jouga, chantre du dialogue islamo-chrétien au Sénégal

Né le 5 février 1931,à ziguinchor Julien Juga est le premier Africain élu au Bureau mondial du chant choral au sein de Fédération internationale...