Home autres Galandou Diouf en 1934

Galandou Diouf en 1934

0
Galandou Diouf en 1934

Galandou Diouf : en 1934, Galandou Diouf fut élu député, en remplacement de Blaise Diagne décédé quelques mois plus tôt. On le voit ici (pantalon sombre à gauche) devant l’hôtel du Conseil général à Saint-Louis, avec quelques partisans. Par prudence, je reprends sans la modifier sa notice Wikipédia : « Né en 1875 à Saint-Louis (Ndar) d’une famille musulmane (d’un père sérère de la famille Diouf, et d’une mère wolof), Galandou Diouf suit une scolarité dans une structure catholique et entreprend une carrière d’enseignant puis d’employé. En 1909, il est le premier élu africain depuis le début de la colonisation, il représente la commune de Rufisque (Teunggèdj) au Conseil général de Ndar, alors capitale de l’Afrique francophone. Il est élu député du Sénégal en 1934 (fin en 1941). Il est alors soutenu par une coalition comprenant les Mourides, les cultivateurs et les anciens combattants. Il devient maire de Rufisque en 1919. Défenseur de l’égalité africaine et opposant à la discrimination, il collabora au journal La Démocratie. Fondateur du journal Le Sénégal et parrain de Blaise Diagne, il fut vite supplanté par celui-ci puis continua néanmoins à collaborer avec lui et le soutint jusqu’en 1928. À la mort du député en 1934, Ngalandou Diouf est élu au Palais-Bourbon. Le 10 juillet 1940, il était absent lors du vote des pleins pouvoirs à Pétain. Il embarqua en effet à bord du Massilia, qui devait transporter les parlementaires en vue de constituer un gouvernement de résistance à Casablanca. À bord du Massilia se trouvaient des dizaines d’autres parlementaires, dont Georges Mandel, Jean Zay ou Pierre Mendès-France. Galandou Diouf décède en 1941 à Cannes. »

Facebook: senegalmetis

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
18 − 11 =