Home Cheikh El Hadj Mansour Sy Malick EL HADJI MANSOUR SY MALICK (RTA)

EL HADJI MANSOUR SY MALICK (RTA)

0
EL HADJI MANSOUR SY MALICK (RTA)

EL HADJI MANSOUR SY MALICK (RTA), quant à lui, considérait CHEIKHAL KHALIFA (RTA), non comme son grand-frère, mais comme son « maître » dans le vrai sens du terme. En effet, qui ne se souvient pas de ce célèbre poème que Balkhawni avait rédigé à l’endroit de celui-ci, ce premier vendredi du « Khilafat » de Serigne Babacar, quand un Cherif mauritanien qui était venu présenter ses condoléances à la suite du rappel à Dieu de Maodo Malick SY (rta), avait voulu diriger la prière du vendredi dans la grande mosquée de Tivaouane ?

SERIGNE BABACAR SY (RTA) l’avait fait descendre du minbar et avait demandé à l’Imam ratib, Serigne Atoumane Ndiaye (rta), de reprendre le sermon et de diriger la prière.

SERIGNE BABACAR SY (RTA) l’avait fait descendre du minbar et avait demandé à l’Imam ratib, Serigne Atoumane Ndiaye (rta), de reprendre le sermon et de diriger la prière.

SEYDOUL KHAWMI bénéficiait de la confiance totale de CHEIKHAL KHALIFA (RTA) qui le considérait également comme son « bras droit » ! C’est cette confiance qui justifie, entre autres, qu’EL HADJI MANSOUR SY MALICK (RTA), sur instruction de ce dernier, avait dirigé, malgré la présence de Thierno Seydou, la délégation qui devait effectuer la visite de tous les « moukhadams » du Sénégal et de la Gambie, lors de la venue au Sénégal de Sidi Ben Ammar, cet arrière-petit-fils du fondateur de la noble Voie tijane, en 1948 !

Lors de la première visite, en 1947, de Sidi Tayyib, un autre arrière-petit-fils du fondateur de la Voie, la délégation était dirigée par Thierno Seydou Nourou TALL (rta), petit-fils d’EL HADJI OMAR FOUTIYOU TALL (RTA) et disciple du Sage de Tivaouane.

C’est la même confiance qui avait amené SERIGNE BABACAR SY (RTA) à confier l’éducation de son premier fils, SERIGNE MOUSTAPHA SY JAMIL (RTA) à EL HADJI MANSOUR SY MALICK (RTA). Ce dernier l’installa à Dakar !

C’est ce qui explique, en partie, que Serigne Mansour SY Jamil, fils aîné de Serigne Moustapha SY Jamil et président du Mouvement Citoyen pour la Refondation nationale du Sénégal/BËS DU NAKK, porte le nom de son grand-oncle El Hadji Mansour SY Malick et non celui de son oncle Serigne Mansour SY Borom Darayi (rta) !

EL HADJI MANSOUR SY MALICK (RTA) disparut, à l’âge de 57 ans, le vendredi 29 mars 1957 (27 Shahban 1376 de l’Hégire), soit quatre (4) jours après le rappel à DIEU de CHEIKHAL KHALIFA (RTA).

En réalité, il avait renoncé au « khilafat » de son père au profit de son noble frère cadet, MAWLANA ABDOUL AZIZ SY DABAKH (RTA), le Pacificateur !

L’intronisation avait eu lieu juste avant la prière du vendredi !

SEYDOUL KHAWMI est allé rejoindre son Seigneur le même jour juste à la fin de la wazifa du soir ! Il est enterré à côté de son père, dans le même carré, confirmant ainsi le témoignage que fit sur lui Serigne Ahmadou DEME (rta) de Sokone, le lendemain de son enterrement !

Serigne Ahmadou DEME rapportait une conversation qu’il avait eue avec El Hadji Mansour SY Malick, de son vivant, et dans laquelle ce dernier lui affirmait qu’il était la « copie conforme » – on aurait dit aujourd’hui le « clone » – de Seydil Hadji Malick SY !

Serigne Ahmadou DEME est un grand Moukhadam de la Tijaniya. Il est l’auteur du célèbre « Diyaou Niyaraïna » (l’Eclat des deux Lumières), une exégèse du Coran, ainsi que de l’opuscule intitulé « Questions et réponses sur la Tarikha Tijane », dans lequel les questions sont posées par lui-même, Serigne Ahmadou DEME, et les réponses apportées par Seydil Hdji Malick SY (rta).

En conclusion, il faut retenir qu’EL HADJI MANSOUR SY MALICK (RTA) est le fidèle, l’inséparable compagnon de son noble père dans la vie comme dans la mort !

Source: asfiyahi.org

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
6 + 28 =