Home CHEIKH AHMADOU DAME NIASS El Hadji Ahmadou Niass

El Hadji Ahmadou Niass

0
El Hadji Ahmadou Niass

(Baye Dame – Borom Ndoucoumane)
(Né en 1925 – 16 octobre 1988)

Certes Allah -Glorifié et Exalté- accorde à ses élus et ses intimes des dons exceptionnels, des prodiges majestueux qui les comblent et ce qui incite les gens à les aimer, à les respecter et à croire en leurs particularités et en leurs valeurs auprès d’Allah. Parmi eux El Hadji Ahmadou surnommée affectueusement Borom Ndoucoumane, il est le cadet des fils de Mame Aminata Safi. Grand érudit et hagiographe du Prophète (psl), il se signalât très tôt par une parfaite maîtrise des Sciences Islamiques et une très grande piété, coiffée d’un amour sans commune mesure pour Seydi Ahmad Tidjani (ra). En 1952 il effectue son pèlerinage et dès son retour au pays, il va s’armer d’un désir ardent de propager l’Islam et la tarikha Tidjani, il parcouru les contrées à l’intérieur du pays : Kaolack, Fatick, Kaffrine, Ndoucoumane… jusqu’à Georgetown en Gambie, Éduquant, enseignant, propageant La Religion. Ses fils en sont même le reflet, tel Serigne Hady Niass et tous ses frères qui perpétuent son œuvre. Allah lui a fourni un degré et des prodiges qui indiquent la surélévation de sa station et la noblesse de sa valeur auprès d’Allah. Ses sont très nombreux du fait que cela s’étend à la durée de sa vie jusqu’à après son décès : il lui fut accordé de voir très souvent le Prophète (psl), Parmi les causes qui l’ont rendu célèbre également c’est qu’il avait un dévoilement plus éclatant que l’apparition de l’aube, il ne mentionnait aucun évènement sans qu’il ne survienne tout comme il l’avait annoncé et pas une personne ne faisait face à lui sans qu’il ne lui dise ce qu’il avait dans son cœur avant qu’il n’ait le temps d’en parler. Et les disciples ont tous témoigné du Gamou de Balangar où en plein milieu de la nuit les batteries du groupe électrogène se sont vidées allant gâcher l’évènement, c’est alors qu’il s’approchât et demanda à l’appareil de s’allumer par la grâce du Prophète (psl).
Lorsque la nouvelle de sa mort se répandit, les gens de tous les horizons et de toutes les catégories accoururent à son enterrement regroupant ainsi une foule considérable, Il lui fut consacré des poèmes élogieux et il fut inhumé dans sa Zawiya, au village de Guenthe Peul qui ne cesse d’être visité à tout instant.

Qu’Allah l’agrée et qu’il soit satisfait de lui ainsi que toute sa famille. Amin

source: nayloulmaram

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
8 − 3 =