El Hadj Malick Sy

Sur les fresques qui le représentent, il est tout de blanc vêtu, le pare-soleil au dessus de la tête. El Hadj Malick Sy ou Maodo est né en 1855 à Gaya dans le royaume du Walo, de Ousmane et de Fawade Wélé. Plus tard, il séjournera dans le Djolof et le Sine pour les besoins de ses études.

Son contact avec le Fouta lui permit de découvrir la Tidianya par le biais de nombreux marabouts qui l’initièrent à cette doctrine. Il noua également des relations avec la ville marocaine de Fés où repose Sidi Ahmed Al Tidiani, fondateur de la confrérie.

A l’âge de 34 ans, il se rendit en pèlerinage à La Mecque et à son retour il s’installa d’abord à Saint-Louis puis à Tivaouane en 1902 où il fit construire une grande mosquée avant de faire de cette cité la capitale de la confrérie Tidiane. Sa piété exemplaire, son rayonnement spirituel, sa disponibilité et ses contacts simples et directs avec tous les croyants quelle que soit leur hiérarchie sociale attirent de nombreux disciples venus du Sénégal et d’ailleurs.

La création, à son actif, de nombreuses écoles pour la prise en charge de l’éducation coranique des enfants, favorise l’expansion de la confrérie. Mais l’on retiendra de lui également l’institutionnalisation du Gamou, la célébration de la naissance du prophète, faisant de Tivaouane le point de ralliement de nombreux fidèles.

Aucun article à afficher