Home Cheikh Hamidou Kane

Cheikh Hamidou Kane

Né le 2 avril 1928 à Matam, au nord du Sénégal, Cheikh Hamidou Kane appartient à une grande famille peule, une ethnie qu’on retrouve dans presque tous les pays de l’Afrique de l’Ouest et dont les chefs ont été parmi les premiers convertis à l’Islam en Afrique, lors de la dynastie des Almoravides au 10e siècle. C’est donc dans cet environnement religieux que Cheikh Hamidou grandit. Second fils de Mamadou Lamine Kane et de Yéya Racine Kane, il est, comme les cadets chez les peuls, surnommé Samba (comme le Samba Diallo de L’Aventure ambiguë). Son père, fonctionnaire à Louga, était connu pour sa foi et sa générosité́.

Destiné par son père à devenir marabout, Cheikh Hamidou est confié, dès l’âge de 7 ans, aux soins du maître coranique Thierno Moctar Gadio, à Saldé village natal de sa mère. A 9 ans, avec l’appui d’un cousin instituteur de la région, on l’inscrit à l’école primaire française de Louga. Avide de lectures, le jeune Cheikh Hamidou rêve d’être philosophe. Mais l’accès au lycée étant réservé aux fils de colons blancs, il est orienté vers l’École des fils de chefs, établie dans les locaux de l’École primaire supérieure Blanchot, à Saint-Louis.

A lire aussi