Home Abdoulaye Diouf SARR « Ce jour est un jour historique » : le Sénégal débute sa campagne de vaccination avec 200 000 doses de vaccin chinois

« Ce jour est un jour historique » : le Sénégal débute sa campagne de vaccination avec 200 000 doses de vaccin chinois

0
« Ce jour est un jour historique » : le Sénégal débute sa campagne de vaccination avec 200 000 doses de vaccin chinois

Lors de cette journée de lancement très médiatique, le gouvernement a affiché sa fierté de mener une campagne sans aide extérieure. Après le Sinopharm chinois, Dakar est en discussion pour acquérir des vaccins russes Spoutnik.

Le Sénégal choisit le vaccin chinois pour commencer sa campagne de vaccination contre le Covid-19, mardi 23 février. Dans un premier temps, ce sont 200 000 personnes qui vont recevoir une injection, notamment les personnes âgées, le personnel médical mais aussi de nombreuses personnalités comme les chefs coutumiers du pays. Toutes les régions du Sénégal sont concernées, les doses ayant été équitablement réparties. En attendant l’arrivée de plus de 6,5 millions de doses annoncées dans les semaines à venir, une première journée de vaccination très médiatique a permis aux autorités de se faire vacciner tout en rappelant que c’est le Sénégal seul qui a financé l’achat de ces premières doses.

>> « Celui qui doit être malade va tomber malade » : face au Covid-19, le Sénégal a du mal à faire appliquer les consignes sanitaires.

Le Sénégal est le septième pays africain à se lancer dans la vaccination de masse, alors autant le dire, « ce jour est un jour historique », pour Abdoulaye Diouf Sarr, le ministre de la Santé et une fierté nationale d’avoir réussi à monter cette campagne sans l’aide de personne. « C’est le lieu ici et maintenant de remercier Son Excellence le président Macky Sall, son ambition pour notre pays qui nous a permis d’acquérir 200 000 doses de Sinopharm. »

Des vaccins chinois et bientôt russes

À ces vaccins chinois, viendront s’ajouter prochainement ceux du mécanisme Covax de l’OMS, mais aussi ceux provenant de Russie. « Les concertations sont entamées pour acquérir également le vaccin Spoutnik, explique Annette Ndiaye directrice de la pharmacie nationale. Ce qui veut dire que comme dans beaucoup de pays, nous auront plusieurs vaccins. »

Vaccins russes, vaccins chinois, en attendant le vaccin Pfizer. Au total plus de 6,5 millions de doses sont attendues. Mais si le Sénégal regarde autant à l’est pour s’approvisionner c’est aussi parce que les vaccins chinois sont plus faciles à utiliser. « Puisqu’il y a déjà des candidats vaccins qui répondent aux critères que nous avons, on a dit commençons par ceux-ci, justifie Mamadou NDiaye, le ‘Monsieur Prévention’ du Sénégal. Ces vaccins peuvent se conserver partout au Sénégal. » Le bon élève de l’Afrique n’oublie pas la solidarité puisque 10% des 200 000 doses reçues de Chine seront données à la Gambie et à la Guinée.

source:francetvinfo

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
15 + 30 =