Home Bouna Alboury Ndiaye BOUNA ALBOURY NDIAYE, LE WIRD TIDIANE ET SA DÉCISION D’ABANDONNER LE TRÔNE.

BOUNA ALBOURY NDIAYE, LE WIRD TIDIANE ET SA DÉCISION D’ABANDONNER LE TRÔNE.

0
BOUNA ALBOURY NDIAYE, LE WIRD TIDIANE ET SA DÉCISION D’ABANDONNER LE TRÔNE.

Un jour le Bourba Djolof Bouna Alboury NDIAYE est parti voir à Mbeuleukhé le marabout Serigne Daouda DIA un Mouhadam de Seydi El Hadji Malick SY (rta) a 9 km de la capital du Djolof yang yang et lui posa cette question : « pourquoi des gens viennent de partout pour vous voir ?» le saint homme lui répondit : « c’est à cause d’un précieux legs, le SALATOUL FATIHA que mon guide Seydi Hadji Malick SY m’a transmis ».

Le bourba Djolof Bouna lui demanda alors de lui transmettre le secret du SALATOUL FATIHA ce que ce dernier refusa vu que Bouna était son roi, et le renvoya directement chez son guide El Hadji Malick. Bouna partit alors voir le cheikh qui lui donna le Wird. Depuis le Bourba affirma que le Salatoul Fatiha était devenu sa source d’apaisement contre la colère qui l’emporter à l’image d’un lion.

Bouna Alboury avait aussi une dimension spirituelle spéciale, il faisait 12 000 Salatoul Fatiha par jour, nous confirma Serigne Abdoul Aziz Sy Dabakh (rta). Après son affiliation auprès de Seydi El hadj Hadj Malick SY (rta), et un cheminement spirituel fulgurant, il sera élevé au grade de Mouqadam en recevant les insignes symboliques de la Tidianya.

À l’âge de 58 ans, après un magistère auréolé de réalisations, d’honneurs et de décorations, il rassembla le peuple du Djolof pour leur faire ses adieux, déclarant qu’il ne voulait plus être roi et qu’il veut quitter le trône pour consacrer le reste de sa vie à Dieu : “ Ngour kèn douko niédd ! Wa Jolof ba naléén ak séén Rééw…! ” Dit-il ce jour.

Il baptisa la majeure partie de ses enfants sous les noms de la famille Seydi Hadji Malick Sy. Il mourut le lundi 28 juillet 1952 à l’âge de 75 ans à Louga. Ce jour-là, les chefs religieux et imams de la Oumma islamique firent une dernière prière devant le catafalque, sous la direction de feu El Hadji Mansour Sy Malick (rta) assisté par ses frères, Serigne Mountaga Daha Tall (rta) et Serigne Modou Bousso Mbacké (rta), avant son transfert par train spécial à Linguère.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
5 + 23 =