Home Culture Célébrités Awa Dia Thiam, deuxième femme députée du Sénégal

Awa Dia Thiam, deuxième femme députée du Sénégal

0
Awa Dia Thiam, deuxième femme députée du Sénégal

Nous sommes en 1961, lorsque cette figure emblématique de la politique prend conscience de ses ambitions politiques par le truchement des jeunes socialistes qui, surpris par la célérité et la qualité de son travail, ne voudront plus se séparer de cette brillante secrétaire. Awa Dia Thiam s’active alors dans le Comité des jeunes de son quartier à Ouagou Niayes 2. Deux années après, elle se retrouve à la tête de la section des jeunes filles du Mouvement des jeunes de l’Union du Parti socialiste (MJUPS).

Le travail et la méthode sont les qualités qui lui ont permis de réaliser très jeune une carrière exceptionnelle avant de lui ouvrir les portes de l’Assemblée nationale en tant que députée socialiste. Reconnue pour son engagement à défendre la cause féminine, elle persévère et rejoint à l’âge de 35 ans, plus précisément en 1971, les adultes du parti, deux ans avant la législature qui fera d’elle la deuxième femme sénégalaise députée à l’Assemblée nationale après feue Caroline Faye. Awa Dia Thiam, un peu en retrait, a continué son militantisme en tant que membre du Conseil des sages du Parti socialiste pour faire profiter aux jeunes l’expérience accumulée.

Sa plus grande fierté, comme elle l’a confié dans le 10-ème numéro des Cahiers de l’alternance édité par le Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI), c’est d’avoir contribué activement au développement de mon pays. Elle est également fière d’être citée parmi cette génération de femmes pionnières militantes qui ont rompu par leurs ambitions et leur réalisme, avec les conventions socioprofessionnelles jusqu’alors établies. L’autre combat de sa vie et qu’elle a continué à mener, bien après sa retraite politique c’est de revenir au centre qu’elle avait ouvert dès 1975. Son centre vient en aide, à travers la formation en couture, en gestion de l’économie familiale, aux jeunes filles issues de la déperdition scolaire et aussi aux femmes réfugiées.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
16 − 2 =