Home Amath Dansokho AMATH DANSOKHO A GRAND- JURY « La seule chose qui anime Abdou Diouf, c’est de se venger de nous »

AMATH DANSOKHO A GRAND- JURY « La seule chose qui anime Abdou Diouf, c’est de se venger de nous »

0
AMATH DANSOKHO A GRAND- JURY « La seule chose qui anime Abdou Diouf, c’est de se venger de nous »

9 janvier 2011

C’est au cours de l’émission « Grand Jury » sur la Rfm qu’Amath Dansokho a donné son opinion sur le silence d’Abdou Diouf, ancien président du Sénégal par rapport à la gestion libérale. Au yeux de l’ancien secrétaire général du Pit, si le président Abdou Diouf refuse de se prononcer sur la gestion du régime libéral, c’est pour leur (opposants) faire payer leur soutien à Abdoulaye Wade, en 2012.

« La seule chose qui l’amine (Abdou Diouf) c’est de se venger de nous », a déclaré l’ancien secrétaire général du Pit qui faisait allusion au fait que l’ancien président Sénégalais ait approuvé le Fesman 3, au moment où l’opposition réunie au sein de Bennoo siggil Senegaal, marchait contre l’événement culturel.

« Il doit se dire que c’est bien fait pour votre gu… d’avoir porté cet homme (Me Wade) au pouvoir », ajoute Amath Dansokho qui fait remarquer qu’il avait de bons rapports avec Diouf et qu’ils se voyaient à chaque fois qu’il était à Paris.

« Je le vois quand je partais à Paris mais quand je l’ai entendu dire dans un discours que Wade est un homme de paix (…) Son attitude maintenant, c’est de dire vous n’avez qu’à expier le mal que vous avez fait commis en m’écartant du pouvoir », soutient M. Dansokho .

Analysant l’attitude de M. Diouf, il dira que celui-ci « a été piqué par le virus du pouvoirisme. Aussi, renseigne-t-il qu’un jour d’élection à Paris, l’ancien président sénégalais aurait lancé à des militants : » vous avez décidé que je parte, alors vous n’avez qu’à vous débrouiller « . » Il refuse de se prononcer parce qu’il veut nous faire payer le prix de notre soutien à Wade« , ajoute M. Dansokho selon qui, M. Diouf n’a pas eu raison d’agir de la sorte parce qu’argue-t-il : » si nous n’avions pas changé, il nous conduisait tout droit vers l’abime car, malgré ses multiples qualités, il avait crée une situation abominable. Il a crée un lourd tribut aux ajustements structurels même si par ailleurs l’équilibre a été rétabli avant son départ du pouvoir ».

nettali.net

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
16 − 5 =