Home Les grandes figures religieuses Abbé Jacques Seck Abbé Jacques Seck : Ben Bass était  »un mystique qui sentait la grâce de Dieu »

Abbé Jacques Seck : Ben Bass était  »un mystique qui sentait la grâce de Dieu »

0
Abbé Jacques Seck : Ben Bass était  »un mystique qui sentait la grâce de Dieu »
L’abbé Jacques Seck a rendu un hommage appuyé à Ibrahima Khaliloulah Diagne dit Ben Bass, directeur général du groupe EXCAF Télécommunications, décédé mardi dernier, saluant en lui ‘’un mystique qui sentait la grâce de Dieu’’.

‘’Ibrahima Diagne dit Ben Bass ne voulait pas se faire voir, il n’était pas vaniteux. Il était humble dans ses manières de faire et il a fait des choses extraordinaires. Le bénéficiaire principal de toutes ces actions c’est Dieu. Ibrahima Diagne Ben Bass était un mystique qui sentait la grâce de Dieu’’, a-t-il dit dans un entretien accordé lundi à l’APS.

L’abbé, ancien curé de la cathédrale de Dakar, a dirigé dimanche après-midi une messe à la paroisse des martyrs de l’Ouganda pour témoigner sa reconnaissance à Ben Bass ‘’qui n’a jamais hésité à faire plaisir à l’Eglise dès qu’il pouvait le faire’’.

‘’Il m’a dit un jour : +Mon prophète c’est Mohamed, mais mon ami c’est Jésus+’. Il a servi jusqu’au bout. Dès qu’il pouvait faire plaisir à l’Eglise, il n’hésitait pas. Il était comme Abraham. C’est une grâce qu’il a reçue et qu’il a bien gérée’’, a souligne l’abbé Jacques Seck.

Ibrahima Diagne dit Ben Bass est décédé mardi dernier à Dakar, à l’âge de 74 ans. C’est un autodidacte qui a su occuper des créneaux porteurs dans les médias.

Fondateur en 1972 du groupe EXCAF, Ben Bass Diagne fut un acteur de premier plan du paysage audiovisuel sénégalais. Inconnu du paysage médiatique, il a créé la radio Dunyaa en 1995, une radio populaire où les émissions religieuses et interactives occupent une large place.

‘’Il a travaillé jusqu’au bout. Il n’a pas souffert. Il est allé rapidement à la rencontre de son seigneur pour qui il a fait beaucoup de choses. Ibrahima Diagne Ben Bass était un homme hors pair, généreux, un géant’’, a insisté l’homme d’église, qui est revenu sur les actions que le défunt a faites pour les catholiques.

L’abbé Jacques Seck raconte qu’à la veille de la visite du Pape Jean-Paul II, Ben Bass lui avait offert un orgue utilisé lors d’une fête patronale à Joal. ‘’Dans les milliards, il n’est pas devenu fou pour autant. Il a fait beaucoup de bien. Il avait l’habitude de dire que l’argent n’était pas l’essentiel’’, a-t-il estimé, rappelant que Ben lui avait proposé la construction de trois églises.

‘’Il m’a proposé une chose que je ne lui ai jamais demandée. Il m’a dit : +Tu me donnes trois églises et je te les construis à raison de 25 à 30 millions de francs CFA’’, a dit l’ancien curé de la cathédrale de Dakar (février 1977-octobre 1988).

Ben Bass a financé la restauration de l’église de Joal. Il s’est occupé de la construction, l’achat des bancs et la cérémonie d’inauguration d’une église à Fissel-Mbadane dont les catholiques faisaient 17Km pour assister à la messe à Thiadiaye, pour environ 10 millions de francs.

Il a aussi acheté et fait installer la statue de la Vierge Marie (aux Martyrs de l’Ouganda), l’image du Sacré-Cœur et une croix bifaciale de Jésus (respectivement à l’entrée et à l’intérieur du cimetière Saint-Lazare de Béthanie, à Dakar. Ces trois actions ont coûté environ 60 millions.

‘’Voilà le Sénégal. Les musulmans n’essaient pas d’écraser les catholiques. Concernant l’église de Fissel-Mbadane, j’avais dit qu’elle est musulmane : celui qui l’a voulue est musulman, celui qui l’a construite est un musulman. C’est l’église du dialogue islamo-chrétien’’, s’est réjoui l’abbé Seck, très enthousiaste en parlant de ses ‘’liens particuliers’’ avec Ibrahima Diagne Ben Bass.

dakaractu

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Résoudre : *
21 − 19 =